Vice / de Adam McKay

Dans son film précédent, The Big Short, le réalisateur Adam McKay nous expliquait avec ironie les tenants et les aboutissants de la crise des subprimes. Dans Vice, il n’a rien perdu de sa verve. Il revient ici sur la carrière de Dick Cheney, vice-président de Georges W. Bush de 2001 à 2009 et architecte de l’Amérique post 11 septembre. Homme de l’ombre, Dick Cheney a toujours su protéger ses arrières et placer ses pions de manière à maximiser ses profits. Son accession à la vice-présidence, suivie des attentats du 11 septembre représenteront une aubaine inespérée pour lui et l’entreprise pétrolière dont il est le PDG (Halliburton).

Critique pleine d’ironie, densément documentée, Vice nous plonge dans les abysses du pouvoir américain. Il nous remémore les conséquences désastreuses des décisions prises suite au 11 septembre. Comment un homme déterminé, sur les bases d’un rapport frauduleux, a contribué à changer fondamentalement la face du monde et à plonger plusieurs pays dans une impasse insurmontable…
SM

Mars Films, 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s